Notre tensioactif : le Sodium Lauroyl Methyl Isethionate, c'est quoi au juste? - Druydes

apropos: https://druydes.com/2018/05/17/notre-tensioactif-le-sodium-lauroyl-methyl-isethionate-cest-quoi-au-juste/

Le Sodium Lauroyl Methyl Isethionate est un tensioactif, donc utile pour la fabrication de shampoing. La marque annonce ici qu'il est plus écologique que Sodium cocoyl isethionate, tous les deux issus de la coco. Il est en effet reproché au Sodium cocoyl isethionate d'être non biodégradable et produit à l'aide de la pétrochimie. Donc la question est comment est produit le Sodium Lauroyl Methyl Isethionate ?

La question est dans les commentaires:

Le SLMI, tout comme le SCI, fait intervenir dans sa fabrication une éthoxylation, réaction entre du sodium bisulfite et de l’oxyde d’éthylène, pour produire l’acide iséthionique nécessaire à sa production. D’après mes études et recherches, c’est surtout cette éthoxylation, l’intervention de l’oxyde d’éthylène, qui rend l’utilisation du SCI discutable, car sa chaîne de production est potentiellement polluante. Du coup, je me demande en quoi le SLMI est considéré comme plus safe, puisqu’il a le même procédé d’obtention. Qu’est-ce qui dans sa composition, le rend plus sain pour le corps ou pour l’environnement ? Qu’Est-ce qui vous a scientifiquement fait choisir cet ingrédient au détriment du SCI ?

Et la réponse met en confiance:

En effet c’est l’oxyde d’éthylène entrant dans la fabrication du SCI qui le rend moins “safe” et non labellisable en bio. Mais sachez que la fabrication du SLMI est sur un procédé différent, unique et breveté, donc les informations sont infimes mais nous savons de source sûre (car le reste est non divulguable par nos soins) : l’oxyde d’éthylène n’entre pas en jeu dans la fabrication du SLMI. Le procédé restant encore à ce jour secret nous ne pourrons vous en dire plus, par égard pour nos contrats de confidentialité, mais si nous l’avons choisi et jugé plus “safe” c’est pour de vraies raisons et nous pouvons vous garantir qu’il n’est pas fabriqué sur le même procédé et donc qu’à aucun moment l’oxyde d’éthylène n’entre en jeu.

Pour information supplémentaire : le SLMI a une légère différence avec le SCI : le groupement méthyle, et c’est ce groupement méthyle qui fait la différence dans le process de fabrication ainsi que les produits et sous-produits mis en jeu au départ et à la fin de la réaction.

This post accepts webmentions. Do you have the URL to your post?

Otherwise, send your comment on my service.

Or interact from the fediverse with your username: