Ravages de l'automobilisme

apropos: https://www.monde-diplomatique.fr/2021/06/DESCAMPS/63179

On y parle du coût économique (plus de 5% du PIB au niveau européenne) et écologique du choix d'imposer la voiture.

C'est notamment le choix des supermarchés qui s'installent en périphérie et deviennent de plus en plus grand et de plus en plus nombreux, grâce à un assouplissement de la législation et de la corruption des élus.

nil

Malgré tout, il y a une saturation de la demande pour les centres commerciaux et certains commencent à fermer, il y a une "déconnexion entre la consommation des ménages — qui stagne avec l’atonie du pouvoir d’achat — et la production de surfaces commerciales". De plus, il y a l'apparition des services de drive.

En centre ville, le nombre de client utilisant la voiture est souvent surestimé, et avec, l'impact sur les commerces de la réduction des places de parking disponibles.

Une étude a par exemple montré dès 2003 que piétons et cyclistes étaient plus nombreux dans les commerces de proximité. S’ils achètent moins à chaque visite, ils sont plus fidèles et dépensent bien davantage au total. À New York, Portland, Auckland, Dublin, Londres, Madrid, Toronto ou Graz, toutes les études récentes ont confirmé la pertinence du slogan « Moins de voitures, plus de clients ! » dans les métropoles.

This post accepts webmentions. Do you have the URL to your post?

Otherwise, send your comment on my service.

Or interact from the fediverse with your username: